Conseils bien-être et santé

Tabou : à qui parler de ses relations sexuelles?

Posté by dans Santé |

Parler de ses problèmes sexuels n’est jamais une chose évidente. La non satisfaction de l’un ou de l’autre partenaire est l’un des facteurs de conflit entre le couple, d’où la nécessité d’en parler.

Pourquoi est-il important de parler de ses relations sexuelles ?

 La bonne entente du couple est en grande partie due à une sexualité harmonieuse. Les causes du trouble ne sont pas forcément une disparition de l’amour, mais à d’autres causes physiques ou psychologiques. D’où l’importance de parler de ses problèmes sexuels à quelqu’un de confiance, pour avoir un point de vue différent. Une baisse ou une perte de la libido n’est pas irréversible, elle peut très bien se soigner. Ainsi, au lieu de se recroqueviller, il vaut mieux discuter ouvertement du problème à son partenaire, ou bien en parler avec une tierce personne pour avoir son avis.

couple

La communication est une des choses les plus importantes dans un couple.

Relations sexuelles : en parler à un spécialiste plutôt qu’à ses amis ou sa famille

S’il est plus facile parfois de parler de ses problèmes à des connaissances, les soucis en matière de sexe sont plus délicats. Pour raviver le plaisir sexuel entre couples, le mieux serait d’en parler à un spécialiste tel qu’un magnétiseur énergetiseur guérisseur. Comme le sexe est un sujet très intime, voire tabou, en parler est souvent délicat. D’où l’intérêt de venir chez un connaisseur pour voir ensemble les solutions à y apporter.

Le désir sexuel de l’homme ou de la femme peut varier suivant son état de santé, ou de son état de stress ou encore à causes d’autres facteurs externes comme la grossesse ou même des régimes amincissants. Seul un spécialiste en la matière saura déceler le vrai problème et en proposer des solutions.

Une cure thermale peut également faire du bien à votre couple : prendre soin de vous vous permettra de peut-être reprendre confiance en vous.

Il faut surtout bien se protéger des malades sexuellement transmissibles, ne l’oubliez pas !