Conseils bien-être et santé

Comment retarder les effets de la maladie d’Alzheimer ?

Posté by le Sep 9, 2015 dans Santé | 2 commentaires

Le 21 septembre prochain aura lieu la journée mondiale de la maladie d’Alzheimer. C’est donc une bonne occasion pour se pencher sur les traitements et l’état actuel de la recherche à ce sujet.

docteur-alzheimer-conseil

Consultez un spécialiste pour savoir comment ralentir les effets de la maladie.

Une activité cérébrale diversifiée pour un cerveau en bonne santé

Une des clés pour entretenir son cerveau et prévenir l’apparition de la maladie d’Alzheimer serait d’entretenir ses capacités cérébrales de façon régulière pour maintenir une réserve cognitive et une plasticité neuronale. De nombreuses études ont démontré que des exercices d’entraînement pouvaient efficacement retarder le développement de la maladie. En effet, la réalisation d’activités nécessitant une réflexion, l’initiative et la projection personnelle comme par exemple : jardiner, dessiner, bricoler et entretenir des relations sociales sont de bons moyens de faire fonctionner son cerveau. Une gymnastique quotidienne cérébrale est donc nécessaire pour entretenir la plasticité neuronale du cerveau et empêcher la dégénérescence de s’installer. C’est pour cette raison qu’il vaut mieux éviter de trop regarder la télévision, car il s’agit d’une activité passive pour le cerveau.

La pratique d’un sport de façon régulière pour repousser la maladie

La pratique régulière d’un sport est une étape fondamentale pour reculer l’évolution de la maladie. L’idéal serait de pratiquer 30 à 60 minutes d’activités physiques par jour, telles que la marche ou la course, par exemple. Des études ont démontré que des personnes pratiquant une activité physique faible à modérée avait 35% de chances en moins de développer les symptômes de la maladie que les sédentaires. En cause, le sport en maintenant en bonne santé les vaisseaux cérébraux favoriserait un fonctionnement optimal du cerveau. Selon une étude réalisée sur une durée d’un an, sur 120 adultes de plus de 66 ans, la pratique d’une activité physique régulière aurait accru de 2% le volume de l’hippocampe (structure cérébrale importante dans la mémorisation), tandis que le groupe témoin des inactifs aurait rétréci de 1,4%. Voici 5 raisons de bouger 30 minutes par jour.

Une alimentation variée et équilibrée pour freiner les risques d’Alzheimer

Le risque de démence serait fortement affaibli par la consommation d’un régime alimentaire composé de légumes, poissons, fruits mais aussi céréales et huiles riches en omégas 3. Chez les personnes ayant suivi ce régime alimentaire, le risque de démence a diminué de 40%. Le facteur de risque est le manque de vitamines D, B9 et B12 qui multiplie par deux le risque de développement de la maladie. Le vin rouge, à hauteur de 25 à 50 cl par jour, ainsi que la caféine réduiraient également les risques de progression de la maladie d’Alzheimer chez une personne.

Une fois le diagnostic posé sur la maladie, le patient atteint d’Alzheimer a parfois tendance à se refermer sur lui-même. L’association le bistrot mémoire cherche ainsi à favoriser le maintien d’un tissu social et des relations entre les patients. Ces deux facteurs sont primordiaux pour maintenir le déficit cognitif à un stade peu avancé, dans l’évolution des troubles.

N’oubliez pas de participer à la 22ème journée mondiale de la maladie d’Alzheimer le 21 septembre !

2 commentaires

Join the conversation and post a comment.

  1. Marine

    Bonjour, merci pour cet article très complet et qui change des articles basé plutôt sur l’information. Bonne continuation, Marine.

  2. Sophie

    Bonjour !
    Ma grand mère est atteinte de l’Alzheimer, lorsque je vais lui rendre visite (1 fois par semaine) elle ne me reconnait même plus. Par moment elle revient à elle même mais ça ne dure jamais longtemps. C’est triste à voir !

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *