Conseils bien-être et santé

Transpiration et eczéma : 11 conseils à appliquer

Les grosses chaleurs sont déjà là et la transpiration avec. Eczessentiel.fr nous offre des conseils pratiques pour gérer au mieux.

Bien que naturelle et indispensable au bon fonctionnement de notre organisme, la transpiration n’est pourtant pas la chose la plus agréable qui soit. On se sent moite, on colle, on a l’impression de sentir mauvais…

Et lorsqu’on souffre de dermatite atopique, la situation peut virer au cauchemar :

–          la sueur irrite encore plus les plaques d’eczéma, entretenant ainsi l’inflammation

–          chargée en bactéries et en déchets organiques, la sueur favorise la surinfection et gêne la cicatrisation,

–          en s’évaporant, la transpiration va assécher encore plus l’épiderme, accentuant les problèmes liés à l’atopie,

–         de ce fait, les réactions allergiques peuvent être plus courantes

Voici donc un rappel des bonnes habitudes à avoir pour éviter d’être trop dérangé par la transpiration lorsque l’on a une peau atopique :

1/ Éviter de s’exposer à la chaleur

La chaleur est l’ennemie des personnes souffrant d’eczéma !

En cas de fortes températures :

En extérieur, rester à l’ombre autant que possible et se couvrir la tête. Utiliser un éventail ou un ventilateur de poche. Avoir toujours avec soi une petite serviette pour tamponner et absorber la sueur. Il peut être d’agréable d’utiliser un brumisateur d’eau thermale pour se rafraîchir et apaiser la peau irritée.

En intérieur, rester dans des pièces fraiches et fermer les volets.

La climatisation, en asséchant l’air, peut être une fausse bonne idée. Il faut donc l’utiliser avec parcimonie.

2/ Pratiquez des activités physiques au bon moment

Préférer le matin ou le soir pour pratiquer une activité en extérieur (courir, jardiner), quand les températures sont plus douces.

Si le pic de chaleur est fort et passager, il peut être judicieux de repousser à un autre jour ou de pratiquer une activité en intérieur. Rappelez-vous que pour votre santé en générale, comme pour votre eczéma, il est recommandé d’avoir 30 minutes d’exercice quotidien (marche, ou autre).

transpiration eczema

3/ Bien choisir ses vêtements pour limiter l’eczéma

Favoriser des vêtements clairs, les vêtements sombres absorbent et accumulent la chaleur du soleil.

Porter des tissus adaptés.

Éviter de porter des vêtements serrés et en fibres synthétiques (élasthannepolyester…) pour que la peau puisse respirer correctement.

Choisir de préférence des sous-vêtements et des habits amples en fibres naturelles comme le coton, la soie ou le lin issues de filières biologiques si possible.

Pour les personnes souffrant de dermatite atopique ou plus généralement d’eczéma, ces deux derniers points sont valables toute l’année.

4/ Limiter les acides gras transformés et les épices

Certains aliments vont favoriser la transpiration et l’acidifier.

Sans aller jusqu’à l’exclusion, une simple limitation suffit.

Il faut éviter de manger des aliments trop riches en graisses saturés qui vont sur-solliciter le foie et compliquer la digestion : charcuterie, viandes rouges, aliments industriels ultra-transformés ou riches en sucre raffiné, produits laitiers.

En augmentant l’acidité de votre organisme, ces aliments vont acidifier votre sueur.

Il faut également éviter de manger trop épicé, trop poivré ou de boire du café. Cela augmente la température sanguine et favorise la transpiration.

De manière générale, privilégier une alimentation anti-inflammatoire. Cette hygiène de vie est à voir comme un travail de fond sur cette maladie inflammatoire chronique qu’est l’eczéma. Elle apaisera de nombreux maux qui lui sont associés.

5/ Transpiration et eczéma : boire souvent !

Tout comme pour l’alimentation, il faut faire attention à ce que l’on consomme. Eviter les sodas,  les boissons sucrées en général, et l’alcool. L’eau reste votre meilleure alliée.

Il est également préférable de boire à température ambiante. Les boissons trop chaudes risquent d’inciter le corps à transpirer encore plus pour se rafraichir. A l’inverse, le corps aura la fausse impression qu’il lui faut se réchauffer si l’on boit des boissons trop froides.

6/ Se doucher régulièrement

En cas de fortes chaleurs ou après des efforts physiques, il est conseillé de se doucher régulièrement avec de l’eau tiède, pour éviter la prolifération des bactéries (ce sont elles qui provoquent les mauvaises odeurs et qui augmentent le risque d’infection).

Il ne faut pas se doucher à l’eau froide car à son contact, le corps aura l’impression qu’il faut qu’il se réchauffe et cela accentuera la sécrétion de sueur.

Il est parfois difficile de se doucher quand on souffre d’eczéma, faites en sorte que cette toilette soit la plus rapide possible. Si votre eau est trop calcaire, il existe différents systèmes pour l’adoucir afin qu’elle soit mieux tolérée par votre peau réactive.

7/ Rester sec pour limiter la propagation de l’eczéma

Que l’on soit mouillé suite à une douche, après des efforts physiques ou simplement à cause de la température ambiante, il est important de ne pas rester « humide ».

Veiller à bien se sécher, surtout s’agissant des plis du corps. Il est préférable de le faire par tamponnement pour ne pas agresser la peau.

Éviter les frictions, surtout sur les zones déjà irritées.

En effet, lorsque la peau reste moite, cela favorise la prolifération des bactéries qui vont d’une part favoriser les mauvaises odeurs en se nourrissant de différents éléments présents dans la sueur ; et d’autre part favoriser le risque de surinfections des plaques d’eczéma déjà lésées.

8/ Hydrater sa peau

L’exposition au soleil aura tendance à assécher la peau car la transpiration correspond à une perte d’humidité pour l’épiderme.

Les peaux atopiques souffrant déjà de déshydratation, il faut appliquer quotidiennement une crème hydratante ou de l’aloe vera.

Si besoin, maintenir l’utilisation d’un nourrissant, il aide à lutter contre la sensation de tiraillement et scellera l’hydratation.  A noter que plus la température ambiante augmente, plus le nourrissant doit être léger…au risque de provoquer la transpiration !

eczema transpiration

Apprenez à gérer votre transpiration pour ne pas empirer votre eczéma

9/ Un déodorant anti-eczéma ? Oui mais clean !

Les déodorants contiennent des antibactériens et/ou des antiseptiques qui vont détruire ou neutraliser les bactéries présentent dans la sueur. Cela présente le triple avantage de limiter les mauvaises odeurs, réduire le risque de surinfection, tout en laissant la transpiration être sécrétée normalement.

Néanmoins il faut être très vigilants sur leurs compositions et éviter les ingrédients allergènes, irritants, les parfums, les conservateurs et perturbateurs endocriniens…afin que votre déodorant ne soit pas un déclencheur. Il faut préférer les produits cleans et minimalistes.

Bannir les anti-transpirants, car chercher à empêcher chimiquement le phénomène naturel de thermorégulation n’est pas sans risque pour les peaux fragiles.

10/ Apprendre à gérer ses émotions

Les situations stressantes ou embarrassantes étant parfois inévitables, apprendre à gérer ces émotions peut être un bon moyen de moins transpirer.

Faire de la cohérence cardiaque, de la sophrologie, de la méditation, du yoga ou du sport… aidera dans ce sens.

Besoin d’un coup de pouce ?  Il est tout à fait possible de consommer des infusions (cassis ou mélisse bio…), des compléments alimentaires, ou de diffuser des huiles essentielles qui aident à se détendre. Ce sont aussi d’excellents alliés pour gérer un eczéma nerveux.

11/ Éviter de porter des bijoux fantaisie

Vous le savez les bijoux en métaux non-précieux (nickel, cobalt, chrome…) peuvent entraîner un eczéma de contact. L’acidité de la transpiration  accentue et favorise ce phénomène, augmentant le risque de réactions allergiques et démangeaisons.