Conseils bien-être et santé

Conseils pour en finir avec les troubles musculosquelettiques au bureau

De nos jours, beaucoup d’emplois s’effectuent derrière un bureau, et cette station assise pendant de nombreuses heures dans la journée entraîne des soucis de santé plus ou moins importants, et notamment des troubles musculosquelettiques, qui sont des affections bien plus fréquentes qu’auparavant à cause de nos modes de vie devenus plus sédentaires.

Quels sont ces troubles et comment les éviter ? Voici quelques conseils pour ne pas souffrir au jour le jour de ces douleurs très désagréables, et pour vous assurer une bonne santé au travail.

clavier ordinateur

Comment éviter les TMS au travail ?

Qu’est-ce que les troubles musculosquelettiques ?

Ce terme, récemment apparu dans notre langage, regroupe différents troubles touchant de nombreuses parties du corps suite à une position assise trop prolongée.

Définition TMS

Les TMS, comme on les nomme en version abrégée, sont des douleurs qui touchent particulièrement les articulations de la personne qui en souffre, mais aussi des zones du corps environnantes. Le terme est donc assez général et regroupe de nombreuses pathologies de types musculaires ou squelettiques, très diverses, mais toutes handicapantes au quotidien.

Comment arrivent-ils ?

C’est la conséquence d’une position assise trop prolongée. Cette dernière correspond à la répétition d’un même mouvement ou une absence de mouvement comme la position assise. Les TMS se qui déclenche ces troubles. Notre corps est conçu pour être en mouvement la plupart du temps (même lorsque l’on dort, on reste rarement totalement immobile). Or, lorsque l’on travaille derrière un bureau, on conserve souvent la même posture tout au long de la journée, et ce, tous les jours de la semaine…

C’est très mauvais pour notre corps, surtout quand la posture en question est mauvaise, ce qui est malheureusement fréquemment le cas. Des douleurs apparaissent alors dans les zones articulaires, et s’en débarrasser une fois qu’elles sont installées est souvent un parcours du combattant… C’est pourquoi il faut agir préventivement, et faire en sorte que votre lieu de travail soit adapté à votre morphologie, et n’entraîne pas chez vous de soucis médicaux à plus ou moins long terme.

Les parties du corps les plus touchées par les TMS

Comme mentionné ci-dessus, ce sont les zones articulaires qui sont les plus touchées par les troubles musculosquelettiques. Vos coudes et vos avant-bras sur lesquels vous vous appuyez trop longuement, vos mains qui sont très sollicitées par l’utilisation de votre clavier, vos poignets (en particulier celui dont vous vous servez pour utiliser votre souris), vos épaules… Toutes ces régions de votre corps souffrent d’une position assise trop prolongée au quotidien. En position debout, l’utilisateur travaille également avec son clavier.

Les troubles musculosquelettiques : quelles solutions au travail ?

Vous n’envisagez pas de changer d’emploi, et vous craignez que les troubles musculosquelettiques soient inévitables à plus ou moins long terme pour vous ? Rassurez-vous, des solutions existent pour éviter ces souffrances ! Voici quelques pistes pour améliorer votre quotidien à votre poste. J’ai trouvé des accessoires ergonomiques que j’utilise au bureau et à la maison (en télétravail) sur www.ergo-corner.com.

1/ Améliorer l’ergonomie de l’environnement de travail

Tout d’abord, ce n’est pas à vous de vous adapter à votre poste de travail, mais l’inverse ! De nombreuses solutions existent de nos jours pour vous permettre d’adopter une meilleure posture au travail, et donc d’éviter de futurs troubles musculosquelettiques. Si vous travaillez sur un ordinateur, pensez au rehausseur d’écran ou au bras articulé, pour positionner l’écran à hauteur de vos yeux, et éviter ainsi à votre cou de devoir se plier. Cela est également meilleur pour votre vue par ailleurs. Pensez aussi au repose-pied, qui vous permettra de vous installer confortablement, sans avoir mal au dos et sans croiser les jambes (une mauvaise habitude qui est définitivement à proscrire !).

Pour mettre fin à cette position assise prolongée qui est la source de tous les problèmes, vous pouvez aussi choisir un bureau assis-debout, qui vous permet d’alterner les deux types de positions pendant la journée. À défaut, optez au minimum pour une chaise réglable en hauteur, avec dossier inclinable, qui s’adaptera le mieux possible à votre morphologie.

2/ Budget limité ? C’est possible !

Votre employeur ne souhaite pas investir dans le bien-être de ses employés, ou n’a peut-être pas les moyens suffisants pour cela ? Ou peut-être êtes-vous à votre compte, et disposez-vous de peu d’argent à consacrer à ce poste de dépenses. Malgré cela, n’hésitez pas à vous renseigner : certaines solutions, comme le repose-pied ou le rehausseur d’écran, sont vraiment peu coûteuses et apportent de gros avantages au quotidien. Le repose-pied est le seul accessoire ergonomique qu’un patron ne peut pas refuser.

Changer son bureau revient évidemment plus cher, mais des troubles musculosquelettiques peuvent à long terme engendrer de longues périodes d’absences chez les employés, il est donc important de comparer l’investissement initial à ce qu’un poste de travail adéquat peut faire gagner sur le long terme, notamment en ce qui concerne la productivité. Et puis, n’oubliez pas que quoi qu’il arrive, la santé n’a pas de prix… L’ergonomie au travail est donc un domaine qu’il convient de ne pas négliger.

En conclusion, les troubles musculosquelettiques déclenchés par une position assise trop prolongée peuvent devenir très handicapants au quotidien, mais ils ne sont pas une fatalité et des solutions existent. Renseignez-vous vite pour profiter rapidement d’un poste de travail mieux adapté, qui vous permettra à la fois d’augmenter votre productivité… mais surtout de préserver votre capital santé.

Pour finir, lisez notre dernier article sur les remèdes naturels contre les courbatures !